Perspectives IT

Comment un chatbot peut vous aider à acheter votre future maison ?

L’IA a pris une ampleur considérable dans la relation client, notamment dans le soutient grâce aux chatbots.

IBM a choisi de développer un chatbot à l’aide des services proposés par IBM Watson et les mettre au service d’UBank. Composé de 28 questions, il faut environ 4 minutes pour le remplir et faire sa demande de prêt immobilier. Une option Livechat existe même et se trouve sur la page de l’application, qui permet de répondre à des questions simples comme « quel est le taux d’intérêt actuel ? ».
C’est ainsi qu’est né RoboChat.

Conçu à l’aide de milliers de questions extraites des transcriptions précédentes, RoboChat a été formé avec Watson Assistant en huit semaines seulement. RoboChat répond aux questions des utilisateurs en fournissant la réponse la plus appropriée immédiatement (après premier certain nombre d’analyse).

 

Dans la pratique, RoboChat est le premier « conseiller » que le client rencontre via la plate-forme de discussion LivePerson. En fonction du niveau de confiance, il tente de répondre aux questions des clients ou demande des éclaircissements. Si après trois échecs consécutifs RoboChat ne dispose toujours pas de réponse fiable, il transfère la session à un conseiller humain.
Aujourd’hui, le chatbot fonctionne à un niveau de confiance de 85%. Au fur et à mesure qu’il apprend, son niveau de confiance évolue et s’améliore, et il y a de moins en moins de conversations transférées à des conseillers humains.

 

Pour en savoir plus sur son fonctionnement et sur les perspectives d’évolution, consultez l’article sur le blog d’IBM.

Alessia Gaboriau

Commenter