Perspectives IT

IAC (Infra as a Code) : La révolution des infrastructures IT

Pendant un temps, l’évolution des applications était reliée à celle des infrastructures. Grâce au numérique, cette évolution dépend directement des entreprises, qui sont devenu des éléments essentiels de l’économie des applications. Désormais, cette tendance est inversée.

 

Aujourd’hui nous connaissons une forte augmentation de création d’application. Les entreprises doivent donc être performantes dans le développement et la mise en production et ce plus rapidement qu’avant. Cependant, cette tendance se heurte encore à la lourdeur d’évolution des équipements matériels. Plusieurs initiatives ont été prises pour réduire le gap entre applications et infrastructures IT, mais le véritable changement vient du IAC : l’IAC consiste à manipuler une infrastructure comme du code. En bref, il faut écrire un fichier qui décrit les objets qui seront manipulés. Ces infrastructures ne nécessitent donc plus d’intervention manuelle, et surtout les développeurs pourront modifier/ajouter une application directement dans le code de l’infrastructure.

 

Avant de faire de l’IAC, il est nécessaire de définir son catalogue de service. Pour ce faire, il faut dans un premier temps définir et exprimer les besoins, qui mèneront à la réalisation de ce catalogue. Il permettra notamment de déterminer les différents acteurs de la chaine applicative (pour chaque composant de la chaine, il faut un acteur capable de traduire le besoin en code).

 

L’IAC uniformise donc les déploiements et réduit les risques. Cela permet également une visibilité des coûts mais surtout de les réduire. Niveau organisationnel, l’IAC contribue à réussir la transformation DevOps et à faire évoluer le mode opératoire pour gagner en agilité.

 

Pour mieux comprendre et approfondir le sujet, consultez l’article complet sur le blog de HPE.

Aicha Bey

Commenter