Perspectives IT

Intelligence artificielle : l’ascension ne fait que commencer

Avec le deep Learning, l’intelligence artificielle est entrée dans une nouvelle ère, dans laquelle le monde robotisé d’Asimov n’aura jamais semblé aussi réaliste et le test de Turing aussi proche d’être passé.

Si les prémices de l’intelligence artificielle datent des années 1950, il aura fallu attendre presque 50 ans pour que l’intelligence humaine commence à être égalée, et encore, cela est d’abord resté confiné à certains domaines précis.

C’est en 1997 que Deep Blue a battu le mondialement célèbre joueur d’échec Garry Kasparov. Pour la première fois, un algorithme a été supérieur à un humain, ce qui a changé la donne et placé la problématique de l’IA sur le devant de la scène. Depuis ce type d’exploits s’est répété (au jeu de go, au poker ou encore dans le jeu américain de culture générale Jeopardy), les films et œuvres sur ce thème se sont multipliés, les prises de position sur cette thématique en ont fait un sujet de société. Ainsi, l’opinion générale s’est faite à l’idée d’un monde dans lequel les capacités de la machine dépasseront bientôt celles de l’homme, la principale question qui reste à éclaircir, c’est quand ?

Cette évolution a été rendue possible avec le Big Data qui a d’abord alimenté le Machine Learning puis désormais le deep learning, qui va permettre de passer d’une IA faible ou verticale (c’est-à-dire experte dans un domaine unique) à une IA forte ou horizontale, grâce à un concept reposant sur la reproduction du système neuronal humain.

On retrouve déjà le deep learning dans de nombreux domaines et la liste s’allonge régulièrement : voiture connectée, santé, vidéosurveillance, maintenance, finance, assurance, infrastructure IT…

Pour les experts d’HPE, le deep learning représente pour demain ce qu’a pu symboliser l’informatique dans les années 1980 : un outil incontournable. Il s’agit en outre d’un superbe enjeu économique et d’un marché de 30 milliards de dollars aujourd’hui qui devrait avoir doublé d’ici 2015, notamment grâce à des performances qui auront été multipliées par 1 000 d’ici là.

Découvrez l’article « Ne passons pas à côté du Deep Learning » sur le blog de HPE pour approfondir le sujet.

Aicha Bey

Commenter