Perspectives IT

ISTR Symantec #23 : perspectives sur le paysages des cybermenaces

Cryptomonnaie

2017 a été une année riche en cyberattaque, et une tendance se dégage : les attaques via l’extraction de cryptomonnaie ont explosé. Preuve en est, les détections de mineurs sur les ordinateurs ont augmenté de 8500% !

Aujourd’hui, les barrières à l’entrée pour l’extraction de cryptomonnaie sont assez faibles ce qui permet aux cybercriminels de miner, parfois sans même se faire remarquer par la victime (car la plupart du temps, les monnayeurs provoquent une surchauffe ou un ralentissement de l’ordinateur qu’il est très facile d’attribuer à autre chose). Ces mineurs malveillants ciblent principalement les ordinateurs et les téléphones portables, mais cette tendance s’élargit avec l’évolution de l’IoT. En effet, une augmentation de 600% des attaques globales sur les appareils IoT en 2017 a été observée.

Ransomware

Bien entendu, en 2017 les attaques les plus médiatisées ont été les ransomwares. Les deux « stars » de cette catégorie sont WannaCry et Petya/NotPetya, qui ont fait partie d’une nouvelle tendance où les groupes d’attaque ciblés utilisent le rançongiciel comme un leurre pour essayer de provoquer des perturbations ou de générer des revenus.

Attaques ciblées

Dans cet ISTR vous trouverez également une étude sur les tactiques et motivations des groupes d’attaques ciblés. On en compte aujourd’hui 140 suivis par Symantec.
Ce type d’attaque a augmenté de 10% en 2017 et leur principal objectif est de collecter des renseignements.

Il y a eu en moyenne une attaque chaque mois en 2017, alors qu’on en comptait 4 par an les années précédentes.

N’hésitez pas à télécharger le rapport complet pour en savoir plus.

Isabelle Llech

Commenter