Perspectives IT

Les politiques des CSP sont strictes et complètes.

Selon le Gartner, d’ici 2020, 95% des défaillances en matière de sécurité Cloud seront dues aux clients eux-mêmes. Si les problématiques en matière de sécurité restent la principale raison évoquée par les entreprises pour éviter l’utilisation d’un Cloud public, il s’avère que seul un faible pourcentage des incidents de sécurité peut être lié à des vulnérabilités en provenance du CSP.

Il est vrai que les fournisseurs de Cloud ont développé de puissants mécanismes et sont plus attentifs – leur activité en dépendant – aux risques de sécurité sur l’ensemble des couches informatiques. 
Pour développer un environnement de sécurité de bout en bout, les entreprises devront ainsi endosser la responsabilité de la protection de leurs systèmes, applications et données en partenariat avec le CSP.

Aurélie Freyss

Commenter